Mes aides financières à la rénovation

Mes aides financières à la rénovation

Les dispositifs d’accompagnements financiers des projets de rénovation sont nombreux et parfois un peu complexes à aborder. Avant de vous lancer, prenez le temps de vous documenter ! Pour la plupart des aides, la demande doit se faire avec des devis non signés et vous devez passer par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Tour d’horizon général des aides

>> Une vidéo de 10 minutes pour faire le tour des aides :

Téléchargez le diaporama en cliquant ici

Attention, des changements ont eu lieu sur les aides financières depuis début 2021 et n’apparaissent pas dans la vidéo (changement sur les aides ANAH Habiter Mieux et fin de l’aide Action Logement).

>> Le guide des aides à la rénovation de l’ADEME : cliquez ici 

Description des aides

Pour commencer, repérez dans quelle catégorie de revenu vous vous trouvez à l’aide de votre revenu fiscal de référence (RFR) indiqué sur votre dernier avis d’imposition :


1) ANAH Habiter Mieux Sérénité (HMS)

Une aide pour les bouquets de travaux où vous serez accompagné.e

Pour qui ? Propriétaires occupants modestes (BLEU et JAUNE) Propriétaires bailleurs, sans conditions de revenu
Pour quoi ?  bouquet de travaux permettant un gain énergétique d’au moins 35 % – bouquet de travaux permettant un gain énergétique d’au moins 35 %
– atteindre l’étiquette énergétique D
Quelles aides ? RFR BLEU : 50 % d’aide sur un maximum de 30 000 € HT de travaux +  prime allant jusque 3 000 €
RFR JAUNE : 35 % d’aide sur un maximum de 30 000€ HT de travaux +  prime allant jusque 2000 €
Vous pouvez également bénéficier de deux bonus cumulables :
– Un bonus sortie de passoire thermique de 1 500 € en complément pour les logements les plus énergivores dont l’étiquette énergétique avant travaux est F ou G, et dont l’étiquette après travaux est E ou mieux.
– Un bonus BBC de 1 500 € en complément pour les logements dont l’étiquette énergétique après travaux est A ou B.
 25 % du montant total des travaux HT plafonné à 187,5 €/m² dans la limite de 15 000 € par logement et 1500 € de prime Habiter Mieux
Quelles conditions ? – habitation de + de 15 ans
– s’engager à occuper le logement en tant que résidence principale pendant  au moins 6 ans après les travaux
– ne pas avoir bénéficié de PTZ les 5 dernières années (hors OPAH)
– ne solliciter ni MaPrimeRenov, ni les CEE
– habitation de + de 15 ans
– logement à proximité des services ou en centre de village
– louer pendant au moins 9 ans
– pratiquer un loyer modéré
– choisir un locataire dont les revenus ne dépassent pas le plafond fixé par l’État
– ne solliciter ni MaPrimeRenov, ni les CEE
Comment s’y prendre ? 1) Inscription en ligne sur monprojet.anah.gouv.fr (pour voir le tuto, cliquez ici)
2) Accompagnement par un opérateur ANAH (avec visite à domicile et  montage du dossier)
3) Passage en commission ANAH avec accord ou refus de subvention
1) Inscription en ligne sur monprojet.anah.gouv.fr (pour voir le tuto, cliquez ici)
2) Accompagnement par un opérateur ANAH (avec visite à domicile et  montage du dossier)
3) Passage en commission ANAH avec accord ou refus de subvention

2) MaPrimeRénov’

Une aide fixe par travaux

Pour qui ? Propriétaires occupants et propriétaires bailleurs, quel que soit le RFR
Pour quoi ? De nombreux travaux de rénovation énergétique, exceptée l’isolation de combles perdus et du plancher bas
Quelles aides ? Une aide fixe par type de travaux en fonction du RFR. Plafond de l’aide : 20 000 € sur 5 ans. Liste des forfaits par travaux (cliquez sur le lien vous concernant) :
RFR BLEURFR JAUNE RFR VIOLETRFR ROSE
Quelles conditions ? – habitation de + de 2 ans
– ne pas solliciter l’aide ANAH Habiter Mieux
Comment s’y prendre ? Inscription et montage de dossier entièrement en ligne sur www.maprimerenov.gouv.fr
(pour voir le tuto sur le test à l’éligibilité, cliquez ici)
(pour voir le tuto sur la création du dossier, cliquez ici)
(plus d’informations sur MaPrimeRenov en cliquant ici)

3) Les Certificats d’Économie d’Énergie (CEE) ou primes énergie

Des aides variables pour tous, apportées par les fournisseurs d’énergie

Pour qui ? Propriétaires occupants, bailleurs, locataires, occupants à titre gratuit, SCI… quel que soit le RFR
Pour quoi ? Travaux de rénovation énergétique de manière générale
Quelles aides ? Aide variable selon les fournisseurs, et selon votre RFR. Exemples de dispositifs :
Coup de pouce chauffage pour le remplacement d’anciennes chaudières fioul et gaz allant de 2 500 € à plus de 4 000 €
Coup de pouce isolation (combles perdus et plancher bas) : 10 à 20 €/m²
Quelles conditions ? – habitation de + de 2 ans
– ne pas solliciter l’aide ANAH Habiter Mieux
Comment s’y prendre ? Inscription et montage de dossier entièrement en ligne. Exemples de simulateurs de primes : nr-pro ; primesenergie ; effy ; primerénofuté
(pour voir le tuto Primerénofuté, cliquez ici)
(pour voir le tuto Coup de Pouce, cliquez ici)

Zoom sur les offres à 1€

Il existe des offres d’isolation à 1€ reposant sur le dispositif des CEE. Avant d’accepter une offre, nous vous invitons à consulter les documents suivants pour connaître le fonctionnement de ces offres et les points de vigilance à avoir :


4) Éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

Pour qui ? Propriétaires occupants et propriétaires bailleurs, sans condition de revenu
Pour quoi ? Nombreux travaux de rénovation énergétique
Quel montant ? – 1 seul type de travaux : 15 000 € (7 000 € s’il s’agit des menuiseries)
– bouquet de 2 travaux : 25 000 €
– bouquet de 3 travaux : 30 000 € Ces montants sont remboursables sur 15 ans
Quelles conditions ? Habitation de + de 2 ans
Comment s’y prendre ?  Rapprochez vous de votre banque (plus d’informations ici)

Les autres aides

D’autres aides existent sous conditions :

  • si vous êtes au dessus des plafonds modestes (RFR VIOLET et RFR ROSE) : le crédit d’impôt. Retrouvez la liste des opérations finançables et les forfaits. Le crédit d’impôt n’est pas cumulable avec MaPrimeRenov, et prendra fin au 31/12/20. Durant cette période il vous faudra choisir entre le CITE ou MaPrimeRenov.
  • si vous êtes retraité.e sous les plafonds modestes: la caisse de retraite (à mobiliser via un opérateur habitat)
  • sur certains secteurs : aide des collectivités locales