Actualités

L'ADEME publie une étude sur la place de la sobriété dans les politiques de développement territorial

La sobriété est à l'honneur ! Découvrez cette étude menée par l'ADEME à laquelle l'ALEC07 a contribué.

L’ADEME publie en juin 2021 son étude TERSOB sur les politiques territoriales de sobriété.


Volet 1 : État des lieux des actions de sobriété dans les territoires français

Existe-t-il des démarches territoriales de sobriété, portées par des collectivités locales, en France ? Pour répondre à cette question, 13 actions sont ici décrites et analysées. Elles sont toutes portées par des collectivités territoriales, notamment par des communes ou des intercommunalités. Elles peuvent relever de démarches transversales de transition écologique. Elles sont le plus souvent thématiques : alimentation, numérique, mobilité, aménagement, prévention des déchets…
À travers ces différents exemples, se dessine un premier paysage …

Volet 2 : Exploration des actions de sobriété dans les démarches territoriales en Europe

L’étude ADEME – La sobriété dans les démarches territoriales – menée en 2020/2021 poursuit les quatre objectifs suivants :
– Réaliser un état des lieux des actions de «sobriété» mises en oeuvre dans les territoires, par les collectivités, pour elles-mêmes, pour les entreprises et le grand public en France et en Europe;
– Approfondir la connaissance des actions de «sobriété» relatives à 6 thèmes, la mobilité, l’alimentation, le bâtiment, l’aménagement, la consommation et le numérique;
– Connaître les besoins et les freins des acteurs publics, associatifs, économiques dans la mise en oeuvre de programme de sobriété;
– Identifier les axes de soutien de l’ADEME au développement de programmes et d’actions portant sur la sobriété dans les territoires.

Volet 3 : Politiques territoriales de sobriété

« Rendre la sobriété désirable apparaît possible par la sensibilisation, la mise en débat et la mise en récit. »

Les démarches territoriales de sobriété peuvent être transversales ou thématiques (alimentation, numérique, mobilité, éclairage, aménagement…).
Ces démarches interrogent le besoin, une notion relative et multi-dimensionnelle. Ainsi, elles renouvellent et approfondissent les politiques de transition écologique, et contribuant à réduire l’impact des activités humaines sur l’environnement.
Elles reposent d’abord sur des échanges et du débat, pour faire naître un récit collectif, et permettre que la modération, à l’échelle d’un territoire, relève d’un choix politique.
La démarche territoriale de sobriété se heurte à la fois aux représentations dominantes de réussite individuelle par l’accès à l’abondance, au modèle historique de développement économique territorial et à un cadre administratif et fiscal peu adapté.


Une lettre de l’ADEME accompagne la parution de cette étude.


Le site Actu environnement vous offre un article en synthèse sur le sujet, à diffuser sans modération !

« La sobriété, une alliée de la transition écologique des territoires » Et si la sobriété pouvait aider les territoires à réaliser leur transition écologique ? C’est ce que propose l’ADEME qui cherche à s’éloigner des clichés pour relever le défi de l’adaptation au changement climatique.


Gouvernance  |  16 juillet 2021
  |  Fanny Bouchaud  |  Actu-Environnement.com