Agissez

Les projets d’énergie renouvelable participatifs sont bons pour les territoires !

Le développement des énergies renouvelables est un enjeu pour tous les territoires. L'implication des collectivités et des citoyens dans les projets permet de maximiser les retombées économiques locales.

Deux publications récentes tendent à montrer qu’en matière d’énergie renouvelable, les montages participatifs ou citoyens génèrent d’importantes retombées pour les territoires.

Des projets d’énergie qui impliquent les collectivités et les citoyens

L’ADEME distingue deux grands types de projets d’énergie renouvelable participatifs, répondant à des attentes différentes :

  • Les projets à gouvernance locale où les citoyens et/ou les collectivités s’impliquent dans la gouvernance en étant actionnaires, avec une rémunération sous la forme de dividendes.
  • Les projets qui, une fois terminées les étapes de développement, se font financer une part de leur dette par des particuliers qui prêtent leur argent (souvent via des plateformes de crowdfunding) avec une rémunération sous la forme d’intérêts.

massifier la transition énergétique tout en favorisant les retombées économiques et sociales sur les territoires.

Les deux documents publiés par Energie Partagée et par l’ADEME illustrent l’intérêt que ces montages peuvent présenter dans les territoires. Notamment parce que d’une manière générale, ces montages sont un excellent moyen de garantir une bonne appropriation locale des projets :

  • Participation éventuelle à la gouvernance et donc aux choix décisifs pour la mise en œuvre des projets
  • Intégration dans les démarches de transition énergétique pilotées localement
  • Accélération de la transition grâce à la mobilisation de l’épargne locale
  • Optimisation des retombées économiques locales

Investir au capital d’un projet citoyen d’énergie renouvelable, c’est permettre à une installation de sortir de terre et de faire avancer la transition énergétique.

Deux à trois fois plus de rentabilité pour les territoires

Dans son étude, Energie Partagée va plus loin. Elle démontre chiffre à l’appui que près des deux tiers des retombées locales potentielles sont liées aux revenus de l’investissement et au recours à des prestataires locaux. En garantissant l’optimisation des retombées, les projets citoyens (et participatifs) s’inscrivent pleinement dans une logique où l’intérêt territorial et le développement économique des territoires est mis au premier rang des préoccupations

L’Ardèche en bonne place

En Ardèche, plusieurs groupes de citoyens se sont déjà engagés dans cette dynamique. Quelques collectivités ouvrent la voie et mobilisent ce formidable potentiel pour structurer leurs politiques climat-énergie. Il est tout à fait possible de rejoindre ces porteurs d’initiatives et de contribuer très concrètement à la transition énergétique. L’ALEC07 a dédié une rubrique de son site à cette actualité : J’investis dans l’énergie !